Le projet de Loi sur l’enseignement supérieur et la recherche que défendra prochainement le Gouvernement au Parlement facilite, en son article 2, le développement de formations dispensées en langues étrangères.