Dans mon école, il faut partir au moins une fois à l’étranger. Je voulais partir, donc je suis parti deux fois : en Pologne avec Erasmus + lors de mon deuxième semestre puis pour 5 mois au Mexique. Finalement j’y suis resté 8 mois en faisant un stage là-bas.

Le départ en Pologne a été très tranquille, même si je n’avais pas un bon niveau d’anglais, je n’ai pas eu de problème et j’ai été aidé par l’école puis par ESN qui m’a trouvé un parrain. Pour le Mexique, je suis parti seul donc j’ai eu beaucoup plus de papiers à remplir pour montrer ma motivation. Je ne parlais pas espagnol, ce qui n’allait pas avec l’administration. J’ai dû remplir des dizaines de papiers pour pouvoir partir.

Avant la Pologne, je n’avais pas du tout confiance en moi. Après c’était mieux, mais avec le Mexique, ceux qui me côtoyaient, mes amis, mes profs, l’ont vite remarqué ! Aujourd’hui, j’ai confiance en moi et je suis plus à l’aise pour parler. Vous avez déjà été prof à l'étranger ? Moi oui ! Une amie mexicaine m'a emmené l'accompagner pour donner un cours de communication dans un lycée et finalement m'a laissé tout seul faire le cours... ce fut une expérience inattendue !

J’ai aussi beaucoup découvert le monde extérieur, les autres cultures. J’étais déjà ouvert d’esprit mais j’ai beaucoup découvert pendant mes voyages. Même si le pays peut faire peur vu sa situation politique, on peut y vivre. Revenu de Pologne, je voulais faire le tour du monde et aller partout, tout visiter. J’ai encore le projet de faire le tour du monde avant de commencer à travailler.

En revanche, je n’ai plus envie de travailler en France, question de mentalités. Quand je suis rentré, la première chose que j’ai entendu c’était un mec qui se plaignait dans le RER…

J’ai aussi gagné en indépendance. Même si je vivais seul depuis un petit moment, je suis beaucoup plus indépendant aujourd’hui. Par exemple, je me suis retrouvé sans visa pendant 3 mois au Mexique à devoir faire des aller-retours partout pour récupérer mon visa (vous connaissez la maison qui rend fou d’Astérix ?). J’ai récupéré mon visa trois semaines avant de rentrer en France. Un conseil, si vous partez il vaut mieux prendre un visa longue durée : pour 6 mois, mieux vaut un visa d’un an !

Aujourd’hui, je veux aller partout pour choisir où je veux vivre et travailler !

Pays: 
Pologne, Mexique
Mobilité: 
Autre