J'ai appréhendé mon départ avec beaucoup d'excitation et l'envie de découvrir autre chose, mais aussi un peu d'anxiété, car je savais que je partais pour un long moment.

La Finlande est un pays fascinant où la population a su allier un mode de vie moderne et traditionnel, proche de la nature. De plus, l'atmosphère zen et l'attitude respectueuse des personnes m'a rendu serein et positif.

Évidemment ce long séjour a permis d'améliorer mon niveau d'anglais. Mais ces progrès n'ont rien à voir avec l'anglais de manière pédagogique : vous n'apprenez pas l'anglais mais vous le vivez.

L'éducation dispensée à l'université était aussi différente. La distance que je connaissais entre les étudiants et les professeurs était réduite et la notion d'échec balayée.

Vivre dans un autre pays vous rend plus ouvert, plus tolérant et curieux. Outre l'immersion dans un autre mode de vie, j'ai rencontré d'autres personnes de pays différents. Je me suis enrichi émotionnellement et culturellement des moments et discussions partagés, et j’ai renforcé la confiance que j'avais en moi.

La bonne ambiance qui régnait entre étudiants Erasmus, le partage de nos points de vues, de nos modes de vie, de nos sentiments a créé des liens que je n'aurais pu imaginer. Ils ont effacé tous les stéréotypes faussés que j'avais sur des pays d'Europe et du monde et m'a permis de prendre du recul sur la France et ses richesses. Mais il y a un sentiment nouveau qui est apparu : le sentiment d'appartenir à une nationalité européenne.

Pays: 
Finlande
Mobilité: 
Licence