Partir effectuer un stage au Vietnam était un souhait que j’avais depuis un long moment. Je n’avais entendu que peu de choses au sujet de ce pays et c’est seulement après m’être intéressé à la période de la guerre du Vietnam, que je me suis penché sur cette terre inconnue.

Grâce à mes parents, j’ai eu l’occasion de faire un voyage touristique typique de la partie nord du Vietnam, et c’est là que j’en suis tombé amoureux. Je savais que les pays d’Asie du sud-est me correspondaient et j’ai jeté mon dévolu sur le Vietnam. Néanmoins il me reste toujours la Thaïlande, le Cambodge et le Laos à découvrir !

C’est alors en cherchant un stage dans la province de Hô-Chi-Minh-Ville (Saigon) que l’entreprise Artelia s’est présentée. Le management de projet dans le bâtiment étant un des secteurs qui m’intéressent le plus, je ne pouvais pas rêver d’une meilleure opportunité.

Ma plus grosse appréhension avant d’arriver là-bas était surtout de pouvoir être autonome. N’ayant jamais conduit de scooter, il fallait savoir se débrouiller très vite. Comment se nourrir ? Les Vietnamiens parlent-ils anglais ? Sera-t-il difficile de se repérer dans une aussi grosse ville ? Le stage en lui-même ne me faisait pas peur, je savais où aller le premier jour et à quelle heure, le reste, je le découvrirais sur place.

Pays: 
Vietnam
Mobilité: 
Stage